Cagnotte de soutien aux inculpés

Vous êtes nombreux.ses à nous demander comment aider financièrement, voici le lien de la cagnotte de soutien aux inculpés qui servira à payer tous les frais pour leur défense juridique et pour la mobilisation. Nous pouvons les sortir de là mais on a besoin de vous pour ça !

https://www.helloasso.com/…/fonds-de-soutien-…/formulaires/3

TOUT.ES À RENNES SAMEDI PROCHAIN

LA MOBILISATION CONTINUE.
PARTAGEZ UN MAXIMUM.

APPEL À RASSEMBLEMENT

Il y a aujourd’hui 3 personnes sous le joug d’un contrôle judiciaire, poursuivis pour 16 chefs d’inculpation dont l’un pourrait leur valoir jusqu’à 10 ans de prison. Une autre personne a été emprisonnée pour les mêmes raisons et risque les mêmes sanctions.
Suite à ce passage à la nouvelle année, ce sont eux qui sont visés, mais aux prochaines festivités ce sera peut-être vous ! Les actions qui nous semblaient tout a fait anodines il y a un an ne le sont plus aujourd’hui. Car toute tentative de rassemblement festif, aussi insignifiant soit-il est à présent durement réprimé. En effet, nos camarades inculpés se sont vus perquisitionnés par des escouades de 50 membres du GIGN, équipés et armés de fusils d’assaut, appuyés par un hélicoptère, rentrés chez eux en arrachant la porte et en leur collant les canons de leurs armes de guerre sur le crâne, soupçonné ou non. Pour justifier la démesure des moyens mis en place, l’Etat agite une fois de plus le spectre de l’ultra-mega-gauche radicale, une catégorie qui n’a plus de sens puisqu’elle englobe aujourd’hui et selon leurs critères, tout opposant au pouvoir en place.

Notre gouvernement, outré que l’on puisse remettre en question son autorité dans la joie et l’allégresse, a décidé de criminaliser de pauvres fêtards afin d’en faire l’exemple et de dissuader toute initiative de fête subversive.

Ceci est un appel à l’ensemble de la Free Party à défendre vos pairs aujourd’hui inculpés pour une simple histoire de fête. Défendons notre mouvement aujourd’hui pour qu’il puisse survivre à la crise sanitaire !
Ceci est un appel aux artistes de tous bords. Réapproprions-nous les espaces publics pour que les spectateurs puissent enfin profiter de l’une de vos représentations.
Ceci est un appel à toutes celles et ceux qui revendiquent les espaces de culture et d’art comme essentiels à la vie humaine, car nous ne nous satisfaisons pas de la consommation outrancière comme unique alternative à notre labeur hebdomadaire. Car non, notre économie n’est pas le remède à nos maux, elle en est à l’origine. Et si la beauté de l’art ne sera pas la solution à cette crise, elle sera au moins une parenthèse agréable qui permettra aux plus fragiles de survivre à ce triste monde dans lequel nous nous enfonçons chaque jour davantage.
Ceci est un appel à notre gouvernement à abandonner l’ensemble des lois liberticides qu’il souhaite mettre en place : loi sécurité globale, loi contre les séparatismes, ainsi que les décrets visant l’élargissement des fichiers de renseignements afin d’y inclure les opinions politiques, les convictions philosophiques, religieuses et/ou l’appartenance syndicale. Ces lois ne servent pas à protéger le peuple, elle servent à vous protéger vous, les décideurs et décideuses, pour qui l’étouffement de la contestation et votre maintien au pouvoir sont les seules et uniques prouesses qui méritent que vous y mettiez toute votre énergie.

Cette manifestation se veut revendicative, festive, colorée, joyeuse. Elle sera également inclusive, c’est pourquoi nous demandons à toutes et tous de respecter les règles sanitaires et de porter un masque, afin que même les personnes à la santé délicate puisse profiter de ce doux moment en joignant leur énergie à la nôtre.

Rendez-vous pour une manifestation unitaire le samedi 16 janvier à 14h, Place Arnaud Bernard à Toulouse !

Le comité de soutien Maskarade 31.

Le soutien aux inculpés s’organise !

Dans toute la France, des comités de soutien locaux ont vu le jour, rassemblant des profils de tous horizons, tous scandalisés par l’acharnement disproportionné dont fait preuve la justice envers des personnes suspectées d’avoir simplement voulu offrir un espace de liberté, d’art et de culture.

Pour rappel, à ce jour, 3 personnes sont poursuivies pour 16 chefs d’inculpations, risquant jusqu’à 10 ans de prison, et une 4ème est déjà sous les barreaux dans l’attente de son procès, avec les mêmes poursuites. Une cagnotte est d’ailleurs toujours en cours pour financer les avocats –> https://www.helloasso.com/…/fonds-de-soutien…/formulaires/3/

Vous aussi, rejoignez ces groupes locaux ou créez votre propre comité de soutien dans votre ville pour organiser des actions en vue des manifestations prévues le samedi 16 janvier dans toute la France et le 23 janvier à Rennes !

Rennes : cdsm35.noblogs.org
maskarade35@riseup.net

Nantes : https://www.facebook.com/groups/228289738792397/?ref=share

Auvergne Rhône Alpes : https://www.facebook.com/groups/317084422955470/?ref=share
cdsmaskaradeaura@riseup.net

Île de France : https://www.facebook.com/groups/2582130428744029/?ref=share
maskaradeidf@riseup.net

Toulouse : http://Cdsm31.noblogs.org
cdsmaskarade31@riseup.net

Région Centre : https://www.facebook.com/groups/1603309126537728/?ref=share

Bourgogne Franche comté : https://www.facebook.com/groups/2750943388506706/?ref=share
maskaradebfc@riseup.net

Var : https://www.facebook.com/groups/3686577571457641/?ref=share

🔴Communiqué suite au dispositif policier démesuré déployé à Rennes ce samedi 09/01🔴

Comme nous avons pu le constater, la Préfecture de Rennes entend bien annihiler toute volonté populaire de contester la répression des alternatives culturelles et sociales.
Après la Grande Maskarade du nouvel an, de nombreux.ses participant.e.s ont subit de lourdes perquisitions à leur domicile. 3 personnes sont inculpées sous le coup de chefs d’accusation complètement abberants, une autre personne est incarcérée depuis lundi sous les mêmes chefs.
En réaction, un rassemblement de soutien devait avoir lieu à Rennes ce samedi 9 janvier. Manifestation aussitôt interdite par la préfecture ! Un rassemblement citoyen statique qui s’est pourtant toujours définit comme déterminé mais serein. Cette manifestation de solidarité était organisée par des parents et ami.es. de fêtard.es, et des citoyen.nes de tout âge et de toute classe, ne se revendiquant d’aucune appartenance politique. Devant la volonté affichée de réprimer durement toute contestation, nous avions alors choisi de reporter ce rassemblement de soutien.Pourtant, ce samedi 9 janvier 2021, des dizaines de véhicules de CRS et de Gendarmerie Mobile ont été déployés dans Rennes. Des poids lourds ont été mobilisés ainsi qu’un véhicule lanceur d’eau. Malgré ce dispositif une centaine de personnes n’ont pu se résigner et ont choisi d’exprimer leur colère malgré l’interdit. De nombreux contrôles ont été effectués et une vingtaine personnes embarquées pour de pseudo vérifications. 2 ont été placées en garde à vue. 22 autres ont été verbalisées à hauteur de 135 euros. L’acharnement à les invisibiliser à été tel que les journalistes n’ont trouvé personne en arrivant sur place !

La volonté étatique est sans équivoque, la répression est la seule et unique réponse apposée au besoin de liberté et de sociabilisation de la jeunesse. La ville de Rennes s’est retrouvée assiégée par les forces de l’ordre, envahie par l’espoir nauséabond de réduire au silence toute contestation, quelle que soit la forme et la nature de celle-ci. À grand renfort d’arguments clichés bien trop souvent utilisés, nous nous retrouvons catégorisé.es “ultra-violents” alors que nous cherchons seulement à soutenir un jeune de 22 ans, au casier judiciaire vierge, incarcéré injustement. Nous exigeons sa libération car nous pensons qu’il est ni concevable, ni tolérable, d’être jeté au fond d’un cachot pour avoir voulu danser. Aussi, car nous revendiquons le droit à une justice sociale et à un monde bienveillant envers sa jeunesse.

Nous, comités de soutien aux inculpés de la Maskarade, demandons l’arrêt de la stigmatisation et de la répression des alternatives culturelles et sociales, l’arrêt des poursuites disproportionnées contre les participant.es et les organisateur.trices de la Maskarade du 31 décembre et la libération immédiate de la personne emprisonnée.
En conséquence nous appelons à rejoindre le 16 janvier à Paris la manifestation Culture 4 Liberty. Également, dans un contexte de lois liberticides, à rejoindre les cortèges contre la loi sécurité globale et à former des cortèges dénonçant cette mascarade judiciaire. Y compris à Rennes !
En attendant, nous appelons toutes celles et ceux qui se sentent solidaires des inculpés, à former des comités de soutien.
Le 23 janvier nous serons toutes et tous présent.es à Rennes pour une manifestation unitaire !

En attendant une nouvelle cagnotte est lancée pour soutenir les inculpés :

https://www.helloasso.com/…/fonds-de-soutien-…/formulaires/3

Les comités de soutien aux inculpés de la Maskarade de Rennes, Nantes, Paris-IDF, Auvergne-Rhône-Alpes et Toulouse, Centre et La Coordination Nationale des Sons

Crédit photo : Ouest France